Les ‘family offices’ sont des véhicules de la gestion privée du patrimoine et des avoirs qui étaient mis en place par les familles à valeur nette élevée. Pourquoi ces familles sont-ils importantes à l’heure actuelle? Parce qu’elles agissent en qualité de fournisseur clé de capital-risque pour la vague actuelle de start-ups (entreprises en démarrage) européennes qui décident de créer leur propre entreprises.

Cela peut ramener les récompenses aux entreprises en phase de démarrage. Cela est d’autant plus clair lorsque l’on prend en compte les estimations concernant la valeur mondiale de plus de 3 billion de dollars, détenue par toutes les ‘family offices’. Dans la mesure où vous souhaiteriez investir dans le secteur de ‘family offices’, n’hésitez pas à vous renseigner encore plus sur le contexte et la situation actuelle de l’industrie.

Ce secteur a pris un tournant étonnant au cours des dernières années – l’explosion des start-ups dans le secteur de haute technologie s’est opérée parallèlement à la nouvelle vague d’opérateurs de ‘family offices’ qui ont pris le contrôle de leurs parents et possèdent d’ailleurs une meilleure compréhension technique que les générations précédentes.

Alors pouquoi un certain nombre de start-ups prometteuses sont-elles retournées au secteur de ‘family offices’ en ce qui concerne le financement? La réponse devrait résider dans le seul fait qu’il y a un manque apparent. Les commentateurs  ont souligné la différence entre les start-ups des États-Unis et celles de l’Europe quant au financement et à la disponibilité des ressources. Les start-ups d’outre-mer surtout dans le secteur de technologie se voient attribuer beaucoup plus de financement plus important et disponible à la fois que leurs contreparties européenes.

Que les ‘family offices’ peut-elles offrir?

‘Family offices’ peuvent généralement donner accès à un réseau évalué d’associés et également à  un point d’entrée en termes d’un investissement initial dans le domaine du capital-risque. Les relations entre les ‘family offices’ et les start-ups dans le secteur technique se sont manifestées et améliorées par l’acceptation des modèles commerciaux et pertubateurs dans le secteur technique.

Gérard Cohen, banquier privé et réputé de Monaco, a déclaré: “L’attendue croissance constante dans le secteur technique de l’Europe signifie que le financement est une exigeance peu négociable pour les start-ups visant à faire des progrès. On a vu des ‘family offices’ devenir «la colonne vertébrale derrière la croissance» de jeunes entreprises de technologie.  Avec des investisseurs providentiels et des sociétés elles peuvent créer des stimulis financiers en Europe pour rattraper son retard par rapport aux Étas-Unis en ce qui concerne le développement du secteur en question.”

Les ‘family offices’ pourraient jouer un rôle catalyseur du changement dans l’attitude générale envers la structure de l’esprit d’entreprise en Europe – le risque est devenu un élément plus accepté du soutien général des start-ups sur le continent, sachant que l’échec peut se produire, mais les idées brillantes souvent finissent par se concrétiser à long terme.

Gerard Cohen Monaco